Art Visuel

 
 
 

 

Fabienne Wyler a étudié le piano et la composition musicale au Conservatoire de Genève, à Fribourg en Brisgau, à Milan, à Sienne dans la classe de Franco Donatoni et auprès du compositeur György Ligeti à Hambourg. C'est à cette époque qu'elle commence la peinture. Celle-ci va peu à peu devenir son activité principale.

Très vite, Fabienne Wyler expose à Genève : dans le cadre du festival « Archipel » (1996) en présence de György Ligeti (compositeur), Simha Arom (ethnomusicologue), Pierre-Laurent Aimard (pianiste) et Benoît Mandelbrot (mathématicien); au Musée Rath (2005) dans le cadre de l'exposition « Découvrir-redécouvrir » et dans de nombreuses galeries.

A Lyon, elle expose au Palais Bondy dans le cadre du festival « Musiques en scènes » (GRAME) 1996, présence également de Ligeti et Mandelbrot, à la Maison de l' Europe (2006-2007), au Palais des Expositions(2008-2009) et dans différentes galeries ; à Paris, à l'Espace Kiron (1998) et dans plusieurs galeries ; au Musée Jenisch à Vevey (1999); au Musée de Dunkerque (2017); à Lausanne, Berne, Zürich, Bruxelles (2010-2013-2018) et Darmstadt (2002).

 

ABSTRACTION GEOMETRIQUE

Portrait Fabienne

 

 

Les sources d'inspiration de F. Wyler sont de nature picturale et musicale: l'abstraction géométrique de Klee, Kandinsky et Mondrian, les oeuvres de M. C. Escher et une certaine peinture japonaise moyenâgeuse de l'époque Heian (Kyoto, XIe et XIIe siècles).

Elle a été influencée par l'oeuvre de G. Ligeti et celle de P. Boulez. Les musiques sub-sahariennes, en particulier celles de la République Centre-africaine, du Gabon et de Madagascar ont été importantes pour l'élaboration de sa propre démarche picturale.

L'oeuvre encore de Webern et "l'Art de la fugue" de J.S Bach font partie de sa formation.

 

Fabienne au piano

 

 

Les titres des tableaux de F. Wyler ("Chaos", "Bifurcations", "Intermittences", "Attracteurs étranges") témoignent de son attirance pour les recherches mathématiques modernes, en particulier la théorie du "Chaos déterministe" et des "fractales" conçue par le mathématicien B. Mandelbrot.

Ses "Polyrythmies" sont le fil conducteur de sa démarche picturale; pratiquement toutes ses oeuvres sont des "Polyrythmies", rythmes superposés les uns aux autres, créant une grande complexité, tout en gardant une forme globale harmonieuse, équilibrée et stable.

F.W.   

 

Portrait Fabienne
Fabienne

 

Fabienne Wyler 1398
Fabienne Wyler 1289

 

 

Fabienne Wyler 1256

 

1982 : Obtention du certificat de maturité fédérale, section artistique musique. Enseigne le piano au Conservatoire de Ferney-Voltaire.
1983 : Découvre le répertoire du XXe siècle."Métastasis" et "Pithoprakta" de Xenakis sont les oeuvres importantes.
Stage de musique électro-acoustique à  Nice, (groupe Manca), animé par Jean-Etienne Marie.
Découverte de Wychnegradsky et des compositeurs  François-Bernard Mâche, Luc Ferrari etc...
Poursuis des études musicales au Conservatoire de Genève.
1984-85 : Obtention du diplôme de capacité professionnelle en éducation musicale II.
Etudie la composition et l'analyse  du répertoire du XXe siècle, Debussy, Stravinsky, Bartok et surtout l'école de Vienne.
Découvre, par le biais des compositeurs Viennois, l'oeuvre des peintres, regroupés pour la plupart au Bauhaus, ayant les mêmes préoccupations: la cohérence du langage de leur époque, les transformations, l'évolution etc...
L'atonalité pour les uns, l'abstraction pour les autres. Liens entre Schönberg/Kandinsky, Klee/Webern etc...
Création de "Pièce pour guitare" et "Pièce électro-acoustique".
1986 : Etude approfondie des compositeurs post-sériels. Darmstadt, les oeuvres de Boulez, Stockhausen etc...
Création au studio Agostini (ERA) à Genève de "Métaphonème", tryptique basé sur un texte écrit en anagramme. Récitation du texte par un comédien, trio pour flûte, violon, violoncelle et pièce pour voix.
Prépare des examens d'entrée à  "l'Institut für Neue Musik" de Freiburg im Breisgau.
1987-88 : Etudie la composition à Freiburg im Breisgau tout en poursuivant des études à Genève.
1989-90 : Obtention du certificat d'études supérieures de contrepoint, d'harmonie, d'orchestration.
Termine "Episode" pour basson, cor, tam-tams et trombones.
Stage d'été à l'académie "Chigiana" de Sienne avec Franco Donatoni.
1991-92 : Découvre la peinture Japonaise de la période Heian. Rencontre le compositeur hongrois György Ligeti. Travaille la composition, effectue de nombreux voyages.
1993 : Parallèlement à la musique, commence la peinture. Une étroite collaboration s'instaure entre Ligeti et Wyler (Liens entre musique et peinture).
1994 : Exposition de peinture à la galerie 1990 à Genève, du 15 juin au 16 juillet.
1995 : Exposition de peinture à la galerie "Saint-Léger" à Genève, du 13 janvier au 3 mars.
1996 : Exposition de peinture dans le cadre du festival "Archipel" à Genève, du 7 au 24 mars  en collaboration avec György  Ligeti (compositeur), Pierre-Laurent Aimard (piano), Benoît Mandelbrot (mathématicien).
Conférence donnée par György  Ligeti sur la peinture de Fabienne Wyler.
Exposition de peinture à Lyon (Palais Bondy) du 14 mars au 24 mars, dans le cadre du festival "Musiques en scènes" (Lyon/GRAME).
Exposition de peinture "De l'archet au pinceau" du 26 janvier au  8 avril au Musée Jenisch à Vevey. Emission télévisée et radiophonique (radio et télévision suisse romande).
1997 : Composition de  3 préludes pour piano.
Stage d'été au centre "Acanthes" à Villeneuve-lez-Avignon.
Exposition de peinture à la galerie "AKI Kunst Kontakte" à  Zürich du 7 octobre au 15 janvier 1998.
Création à Zürich des 4 premiers préludes pour piano par la pianiste russe Adilia Alieva.
1998 : Exposition de peinture à la l'Espace Kiron à Paris du 25 février au 16 mai.
Stage à l'académie d'été à l' IRCAM (Paris) du 17 au 26 juin.
Création d'une pièce pour baryton et piano dans le cadre du festival "Antidogma Musica" à Turin. Cette pièce a été composée à partir d'un texte poétique de l'auteur allemand Ludwig Harig. La pièce et le poème s'intitulent "Das Lehren der Zeichentrichotomie". La création a eu lieu le 2 juillet à Turin en collaboration avec "l'Institut Goethe" et le festival «Antidogma Musica».
De 2000 à 2005: Exposition à Genève, "Les Salons" (janvier-février 2000) et concert (création de "X préludes pour piano")
Sortie du CD-1080 Fabienne Wyler "XII préludes pou piano" et "Capriccio I - Inventio - Capriccio II" de György Ligeti (2002).
Exposition à Darmstadt, galerie Atelierhaus Vahle (juin-juillet 2002)
Exposition à Lyon, galerie M. D. (octobre 2004)
Exposition au Musée Rath à Genève (février 2005) et à la galerie Cour St-Pierre (juin-septembre 2005).
De 2006 à 2012 : Exposition à Lyon, Palais Bondy (septembre-octobre 2006 et 2007)
Exposition dans le cadre du Conservatoire de musique de Berne (novembre 2010)
Exposition à Paris, galerie Thuillier (janvier-avril 2010)
Exposition à Genève, galerie d'Art (février 2012)
2013 : Exposition de peinture du 3 au 10 novembre au Quartz Festival à Bruxelles. Trois concerts d'oeuvres de Ligeti, Ohana, Compère, Ledoux et Orlando. Une conférence donnée par Jean-Yves Bosseur sur les liens existants entre la musique de Ligeti et la peinture de Fabienne Wyler.
Invitée par la Sorbonne à Paris à la soutenance de thèse de la musicologue Sophie Théron sur l'oeuvre de Ligeti. La conférence s'est intitulée "Résonnances ligetiennes dans l'oeuvre de Fabienne Wyler" (avril 2014)
Exposition à Lausanne, galerie Swiss Art Space (février 2015), exposition à Lausanne, galerie They (avril 2016)
Invitée par la ville de Nîmes à la semaine "Hommage à György Ligeti". Conférence donnée par Sophie Théron et Fabienne Wyler sur les liens existants entre la peinture de cette dernière et la musique de Ligeti (avril 2016)
2017 : Exposition de peinture au CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire) à Genève du 6 au 17 février.
Exposition de peinture au Musée de Dunkerque (LAAC, lieu d'Art et Action contemporaine, Dunkerque), Musique à voir, du 29 avril au 17 septembre.
2018 : Expositions à Bruxelles, Espace Art Gallery (janvier-février) et à l'Espace Senghor (février). Concert d'oeuvres de G. Ligeti, F. Wyler, V. Kissine , J-M Rens et conférence donnée par J. Y Bosseur sur les liens existants entre la musique de Ligeti et la peinture de Wyler.
Exposition à Paris, galerie Thuillier (juin).